Et si une appli pouvait sauver des vies ?

Japancover

La ville de Fukuyama vient de lancer en partenariat avec un projet visant à étudier la capacité des objets connectés portables à détecter les symptômes précoces de pathologie.

La crise de la COVID-19 a mis en évidence le besoin crucial de détecter le virus pour combattre la pandémie, et cela se traduit par l’isolation des individus contaminés et des cas contact. Mais une personne peut être contagieuse avant même de présenter les symptômes évidents de la maladie (toux sèche, fatigue, fièvre, etc.). Les autorités sanitaires ont répondu avec des mesures onéreuses (confinements, programmes de dépistage, mesures d’hygiène et de distanciation physique). ReMark tente de remédier au problème en utilisant les objets connectés pour aider à détecter les signes avant-coureur de la COVID-19.

Vous devez accepter les cookies de Performance pour regarder cette vidéo.

Changer mes paramètres

Détecter les maladies de manière précoce grâce aux objets connectées

D’après notre dernière étude internationale sur les consommateurs, un tiers des consommateurs dans le monde possèdent une montre connectée. Mandy Luo, responsable actuariat et spécialiste en sciences des données ajoute : « Encouragés par leur popularité et les avancées dans la recherche, nous voulions évaluer la capacité des objets connectés portables à détecter les symptômes avant-coureur d’une infection. Tout en garantissant la confidentialité des données personnelles, nous capitalisons sur la sophistication des objets connectés portables pour prouver que les données peuvent nous servir beaucoup plus que ce que nous pensons. Notre modélisation montre que détecter les symptômes jusqu’à 3 jours plus tôt permet de réduire le taux de reproduction R0 jusqu’à 77 % en l’espace d’un mois. »

Pour la ville de Fukuyama, nous avons développé un algorithme qui utilise les données d’activité de votre objet connecté pour évaluer votre état de santé et détecter les signes potentiels d'une maladie.

  • Tout d’abord, l’application établit une évaluation individualisée de l’état de santé à l’aide des en recueillant la fréquence cardiaque au repos et le rythme du sommeil.
  • Après quatre semaines de calibration, l’algorithme arrive à détecter toute variation de la norme, qui pourrait indiquer un signe de pathologie à venir.

Soutenir la ville de Fukuyama dans sa transformation digitale

Le projet précède l’ouverture de la première agence digitale du Japon, symbole du tournant digital du Japon poussée par les politiques ambitieuses du nouveau Premier ministre Suga. Gang Pei, directeur Japon de ReMark affirme : « ReMark est fier de contribuer à la transformation des services gouvernementaux aux côtés de la ville de Fukuyama ». Au travers de ce partenariat public-privé, ReMark déploiera pour la première fois son nouvel algorithme de détection précoce des pathologies en tant que module d’extension de son application engagée pour la santé et le bien-être Good Life.

Ce partenariat avec ReMark marque une nouvelle étape dans la transformation de la ville de Fukuyama pour une ville plus intelligente, mais constitue également le point de départ d’une campagne de santé publique innovante qui permettra de mieux contrôler l’épidémie de COVID-19. En encourageant les citoyens à être plus actifs physiquement et en les notifiant plus tôt de toute variation de leur état de santé, l’application et ses nombreuses fonctionnalités innovantes seront offertes à près de 400 000 habitants âgés d’au moins 18 ans.

Na Jia, présidente-directrice générale de ReMark, affirme : « Le machine learning et les objets connectés peuvent contribuer à redéfinir le futur de la santé. En offrant aux utilisateurs la possibilité de mieux connaître leur propre état de santé, nous ouvrons la voie à une nouvelle approche proactive en matière de gestion de la santé. »

Notre application Good Life est téléchargeable gratuitement :

App Store iOS Japon
App Store Android Japon

Écran d’accueil

L’accueil permet à l’utilisateur de consulter son état de santé, des conseils et ses performances d’un simple coup d’œil.

Pour pouvoir utiliser l’application, il faut simplement un smartphone capable de mesurer les pas parcourus et connaître votre IMC.

Les possesseurs d’objets connectés portables peuvent obtenir des informations plus précises sur 5 indicateurs grâce à un tableau de bord convivial.

  1. Nombre de pas parcourus
  2. Calories brûlées
  3. IMC
  4. Fréquence cardiaque au repos
  5. Heures de sommeil

Comment fonctionne l’algorithme de détection précoce des pathologies ?

Dès que l’utilisateur a téléchargé l’application Good Life, il peut immédiatement utiliser ses fonctionnalités de suivi de l’activité et de récompenses, ainsi que ses fonctionnalités sociales. Le module de détection précoce des pathologies devra recueillir les données sur une période spécifique pour s’assurer de l’exactitude de l’algorithme.

Machine learning

Notre application Good Life calcule le rythme du sommeil normal et la fréquence cardiaque au repos d’un individu.

Identification des anomalies

Une fois l’algorithme calibré, il détectera toutes les variations des indicateurs de santé normaux d’un individu à l’aide de l’intelligence artificielle.

Note quotidienne et notifications

Les variations sont enregistrées quotidiennement. Si quelque chose sort de l’ordinaire, l’utilisateur reçoit une notification l’invitant à surveiller de plus près son état de santé et à consulter un professionnel de santé au besoin.